A mort le grignotage !

Tombez-vous régulièrement dans le grignotage ?

Avant de répondre à cette question, il faut d'abord commencer par se poser celles-ci :Est-ce que je grignote par faim ou par gourmandise ? Quelle situation stressante je viens de compenser ?

Dans cet article, retrouvez mon analyse suivant 3 cas de grignotages, afin de vous situer et de vous aider à sortir de cette mauvaise habitude.



Pour en finir pour de bon avec cette mauvaise habitude alimentaire, la première étape est d'analyser sa situation. Il faut savoir que toute personne vit son grignotage différemment, l’analyse sera donc individuelle et sera suivi de changement de comportement pour l’éviter voir l’éradiquer complètement.


Malgré la diversité de chacun, le grignotage peut se différencier en trois formes :


Le grignotage compulsif et automatique


C’est la forme de grignotage la plus difficile à éradiquer, car c’est un geste du quotidien automatique, voir compulsif dans certains cas.

Par exemple, si en rentrant du travail vous avez l’habitude de grignoter, l’automatisme est créé.



Une solution ?


Pendant 3 jours, trouvez-vous une occupation qui vous fait plaisir et obligez-vous à la pratiquer à la place de grignoter.

Cela peut être : aller se balader avant de rentrer, téléphoner à une personne qu’on apprécie en arrivant, prendre un bain relaxant, câliner votre animal de compagnie ect …

En faisant ceci, vous allez créer une diversion. Celle-ci, avec le temps et la répétition, crée le changement d’habitude qui fait oublier l’envie de grignoter quelque chose.

Vous pouvez aussi, pour plus de résultats, prendre rendez-vous avec moi. Nous verrons ensemble les meilleures options pour éradiquer ce grignotage. Garanti sans frustration !



Attention, je déconseille le remplacement du grignotage habituel par un grignotage dit « plus sain ». Remplacer les aliments pour faire un grignotage plus équilibré ne va pas casser la mauvaise habitude qui vous envoie directement dans le placard à provisions. Avec le temps, vous avez beaucoup de chance de retomber dans le mauvais grignotage et de revenir aux sucreries, aux aliments trop gras …



Le grignotage par faim


Cette forme de grignotage représente la "petite faim" en dehors du repas ou juste avant de passer à table. Si on succombe à la tentation, c’est le grignotage assuré et l’équilibre alimentaire des repas qui s’envole !



Une solution ?


Il faut avant tout avoir des repas équilibrés. En effet, si votre alimentation est correctement équilibrée et que les repas sont complets, normalement, vous n’avez pas besoin de grignoter.

Pour rappel, un repas complet se compose comme suit : une bonne portion de légumes, une portion de féculent, une portion de protéine, un fruit, un produit laitier et une matière grasse.

Attention, cette composition de repas est une recommandation et peut varier en fonction des objectifs et contraintes de chacun. Pour un programme 100 % personnalisé, rapprochez-vous de moi en prenant rendez-vous.


Petit + : Penser à manger lentement et sereinement. Les signaux de la satiété ne seront envoyés par le cerveau qu’au bout de 20 minutes minimum de mâchage.



Le grignotage par peur d'avoir faim


Un grand nombre de personnes pratique ce type de grignotage quotidiennement, par peur d’avoir faim.

Par exemple, vous prenez une collation à 11h par peur d’avoir faim à 12h, alors que la pause est à 13h. Ou encore vous goûtez à 16h30, pour être sûr de tenir jusqu’à l’heure du dîner. Dans la majorité des cas, ce grignotage est inutile (les collations planifiées dans le cadre d’un programme diététique établi ne sont pas concernées).



La solution ?


Prenez conscience de vos réels besoins nutritionnels avec un/une diététicien(ne) qualifié(e) professionnel(le) de la nutrition, afin d’anticiper ce grignotage lors du repas précédent.

Si vos repas sont correctement équilibrés et bien repartis tout au long de la journée, il n’y aura pas besoin de grignoter. Si vous avez vraiment faim, mieux vaut avancer le repas plutôt que grignoter avant.




Je suis gourmand(e) et de temps en temps je grignote, est-ce mauvais ?


La réponse à cette question est Non.

Ce type de comportement alimentaire n’est pas mauvais pour la stabilité du poids et de l’équilibre alimentaire.

En effet, c'est parce qu'il se réalise occasionnellement, dans le plaisir et donc dans le contrôle.

Ce grignotage devient problématique s’il devient une habitude, car vous tomberez dans un grignotage automatique et compulsif (voir type n°1).

Si vous avez des questions, n'hésitez à me les poser en utilisant la fonction chat (en bas à droite de votre écran). Je me ferais un plaisir de vous répondre !